0 Dans Réflexions personnelles

Slow travel ou l’art d’apprendre à ralentir

Slow travel ou l'éloge du voyage lent

Aujourd’hui, je souhaite vous partager ce texte, que j’avais écrit il y a un moment, au sujet du mouvement slow et de ma perception de ce qu’était en train de devenir le monde du voyage et du tourisme, directement influencé par notre société moderne de surconsommation, dont la croissance ne cesse de s’accélérer au détriment de la vie en elle-même. C’est dans ce système où règne la compétition et l’individualisme, où tout doit aller de plus en plus vite, et où l’homme se retrouve à vivre dans un rythme effréné, qu’est apparu le concept de slow life et de slow travel, qui nous invite à nous poser la question suivante : ne serait-il pas tout simplement temps de ralentir 

Origine du mouvement slow et aperçu de la slow life

C’est en 1986 que Carlo Petrini (gastronome italien) fonde le mouvement slow food par opposition à la restauration rapide et à la malbouffe, ainsi que par réaction à l’ouverture d’un McDonald’s sur la place d’Espagne à Rome. Les valeurs fondamentales de ce mouvement devenu international sont : la sauvegarde de la biodiversité, la préservation de l’environnement et la juste rémunération des producteurs. 

Au cours des dernières années, le mouvement slow a pris de l’ampleur et s’étend à présent à presque tous les domaines : slow life, slow travel, slow city, slow management, slow sexe, slow cosmétiques… La slow life, ou ralentir pour s’épanouir, est avant tout et selon mon opinion, une philosophie de vie qui nous invite à retourner aux valeurs essentielles que sont l’authenticité, le respect, l’amour, le partage et la nature. La slow life nous impose de ralentir le rythme, d’apprendre à vivre en pleine conscience et de tendre à un mode de vie plus durable, en accord avec nos valeurs profondes.

Savourer l’instant présent, vivre plus simplement, lâcher prise, apprendre à mieux nous connaître, reconnecter avec la nature, partager plus de moments avec nos proches et avec nous-mêmes afin de redéfinir ce qui nous est réellement essentiel… Voici quelques-unes des valeurs fondamentales que prône la slow life.

Le slow travel comme réponse au tourisme narcissique ?

D’après mon expérience ces dernières années (avant la crise sanitaire… ), j’ai pu constater qu’en dehors d’un tourisme de masse de plus en plus présent, un nouveau phénomène de tourisme avait émergé et s’était largement répandu. Phénomène que j’avais nommé : « le tourisme narcissique ».

Qu’est-ce j’entends par là ?

C’est tout simplement le reflet d’une tendance sociétale générale qui a fini par se répandre au monde du voyage, où le consumérisme et l’égocentrisme sont devenus les valeurs omniprésentes. Dans ce nouveau type de tourisme, ce n’est plus l’expérience vécue qui importe, mais plutôt le fait d’accumuler le plus de destinations possible, de sauter d’une « highligt » à une autre, d’avoir été à tel ou tel endroit et puis, par-dessus tout, d’avoir montré qu’on y a été… En bref, c’est le tourisme du moi, du je. 

Combien de personnes ai-je croisées ces dernières années et entendues dire : « ce mois-ci, j’ai fait l’Europe ! », « l’année passée, j’ai fait la Colombie », ou encore, « combien de pays tu as fais-toi » ? 

Comment peut-on faire un pays au juste ? 

Ou encore combien de personnes ai-je pu observer dans mes divers périples apprécier de regarder les locaux de loin comme de jolies créatures exotiques, mais quand même si ceux-ci pouvaient ne pas venir les déranger, ce ne serait pas si mal…

Souvent, je me suis demandé si le voyage ne serait-il pas, lui aussi, tout simplement en train de devenir un objet de consommation comme un autre où tout s’uniformise et s’articule autour de l’occidental et/ou de l’homme riche ? Toujours en quête de nouvelles sensations fortes et d’expériences encore plus originales et puis surtout, du spot parfait préfabriqué pour son précieux selfie…

Bien entendu, cela n’est certainement pas l’état d’esprit de tous les voyageurs et heureusement ! C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle est apparu le slow travel, qui nous propose de ralentir, lui aussi, tout simplement. 

Mais alors, qu’est-ce que le slow travel au juste ?

Le slow travel ou voyage lent s’inscrit dans le même mouvement de valeurs que la slow life. Il symbolise pour moi, le voyage tout en douceur, qui favorise la qualité de l’expérience vécue plutôt que la quantité de choses à voir et à faire. Adopter cet état d’esprit, c’est prendre le temps de découvrir une région, un pays, c’est quitter sa « To do list » afin de retrouver sa spontanéité, de vivre l’instant présent et de s’immerger dans la culture locale. 

Véritable alternative à l’accélération globale, le slow travel nous invite à réfléchir à nos valeurs, à opter pour les transports locaux et non polluants, à privilégier les voyages longue durée et les petits commerces locaux. 

Personnellement, j’ai pratiquement toujours voyagé dans cet esprit, mais sans savoir que cela portait un nom tout comme le tourisme durable, le tourisme solidaire, le tourisme responsable, l’écotourisme… À vrai dire, c’est un terme qui ne m’est familier que depuis peu de temps. Je dois d’ailleurs reconnaître qu’à la base, je trouvais ça plutôt comique tous ces termes à la mode et anglicisme du type lifestyle, slow life, etc. Car selon moi, cela relevait tout simplement du bon sens… Néanmoins, avec plus de recul, je considère que tous ces mouvements qui se répandent sont finalement une bonne chose surtout quand ils ont pour vocation d’apporter plus de conscience dans nos modes de vie.

Pour terminer, je dirais tout simplement qu’opter pour le slow travel et pour le concept de slow life en général, c’est décider de prendre le temps de vivre, d’apprendre à mieux se connaître, de reconnecter à son vrai soi, de s’ouvrir et d’aller vers l’autre, de devenir un participant positif pour la société et le monde qui nous entoure, et surtout, pour celui que nous souhaitons construire ensemble pour les futures générations. Un monde de respect, de partage et de douceur….

close
Inscrivez-vous pour suivre les nouveautés.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

You Might Also Like

Pas de commentaires

Laisser un commentaire